Newsletter : exemple de campagne emailing que vos prospects vont adorer !

Depuis quelques temps, mes newsletters avoisinent les 60% d’ouverture. C’est énorme ! Et surtout, écrire une newsletter qui cartonne est un élément clef d’une stratégie de web-marketing qui permet de créer un blog qui rapporte. 

Newsletter exemple
Taux d'ouverture de mes dernières newsletters

Dans cet article, j’ai décidé des vous donner tout ce que j’ai appris sur la rédaction d’une newsletter et les envois de campagnes emailing. 

Qu’est-ce qu’une newsletter : définition de cet outil de marketing par email

La newsletter est un email régulier qui est envoyé aux abonnés d’une liste email. C’est une lettre périodique envoyée aux lecteurs d’un site web ou d’un blog. 

La newsletter (ou info-lettre) peut parler d’actualités commerciales, de nouveautés, ou de sujets autres.

Dans tous les cas par contre, il faut que le lecteur s’y soit inscrit volontairement.

Pourquoi créer une newsletter avec sa stratégie de fidélisation ?

De mon côté, c’est la rédaction d’une newsletter hebdomadaire qui a fait décoller mon blog. En effet, au cours de l’été 2021, je me suis lancé le défi d’écrire un email le mardi matin pour ma liste de diffusion.

Je pensais tenir quelques mois tout au plus. Mais il s’est passé deux choses.

Tout d’abord, j’y ai pris goût. J’ai aimé ce contact régulier avec mes abonnés. En effet, quand on écrit un blog on peut, malgré le nombre de lecteurs qui augmente, se sentir seul. La discussion ne va que dans un sens. 

Ecrire cette newsletter a été pour moi l’occasion d’échanger avec mes abonnés et d’ouvrir la discussion. J’ai adoré ! 

Ensuite, ce contact régulier (une fois par semaine) a énormément fidélisé mon audience. Je ne m’en suis pas rendu compte sur le coup, mais plutôt en échangeant avec des clients à moi. Tous m’ont dit que ma newsletter a eu un impact énorme sur leur envie d’acheter mes formations en ligne. 

En fait, chaque semaine je leur démontrais un peu plus ma compétence à les aider. Et petit à petit ça a fait son effet.

Bref, je ne peux que vous encourager à vous lancer dans l’aventure des newsletters ! Ça ne devrait apporter que du bon à votre business en ligne. 

Quoi mettre dans une newsletter ? Quel contenu écrire à sa liste de diffusion ? 

Je vois ma newsletter comme un contenu marketing à part entière. Les lecteurs sont avancés dans mon tunnel de vente. 

A quoi sert une newsletter dans un blog
Tunnel de vente d'un blog

Pour cette raison, mes newsletters ne renvoient jamais à un article de blog qui les feraient en fait reculer dans mon tunnel de conversion. 

À la place, je donne un contenu qui se suffit à lui seul. Si vous lisez mes emails, vous n’aurez pas besoin de vous rendre ailleurs. Ce n’est pas un panneau publicitaire vers mes contenus, ce sont des contenus entiers et complets. 

Le contenu doit réellement aider votre lecteur. Ne cherchez pas à lui envoyer des codes promo à tout va. Vous devez créer un moment de lecture sympa et intime, presque comme une discussion entre deux amis. 

De toute façon, si vos messages ne plaisent pas, vous vous en rendrez vite compte car tout le monde va choisir de se désabonner. C’est un bon signal d’alarme. 

J’ai écrit un article complet sur les techniques de rédaction d’une newsletter qui cartonne si ça vous intéresse. 

Différence : newsletter ou lettre d’information pour ses emails ? 

On parle parfois de lettre d’information ou d’info-lettre pour parler d’une newsletter. J’ai l’impression qu’il s’agit surtout là d’une tentative de traduction en français.

Cependant, attention à ne pas tomber dans les dérives dont j’ai parlé plus haut. Une newsletter ne doit pas être une succession d’informations pour votre lecteur.

Vous devez produire un contenu tout aussi soigné que vos articles et lui donner en entier dans le corps de l’email.

Quand envoyer une newsletter à ses destinataires et à sa liste email ? Avec quelle fréquence d’envoi ?

La fréquence d’envoi est LE point compliqué pour l’envoi d’une newsletter. De mon côté, je suis parti sur une newsletter hebdomadaire. 

Pourquoi ?

Déjà, ça me permet d’insérer une routine dans ma semaine. Le lundi, j’écris la newsletter de Connect The Dots et le mardi celle de Business Bacon. En le faisant toutes les deux semaines voire tous les mois, j’avais peur de perdre cette régularité (et d’oublier de le faire !).

Ensuite, je me suis dit que je ne voulais pas faire plus espacé qu’une semaine pour que ça entre dans la routine de mes abonnés. Si un message arrive tous les mardis, on le sait et on l’attend. Par contre, si c’est un mardi sur deux, j’avais peur que la routine se casse car on ne sait jamais si c’est le bon mardi ou non. Là, il n’y a pas de question à se poser. Par contre, je ne me sentais pas capable de l’écrire plusieurs fois par semaine.

Et enfin, j’y aborde généralement un thème que je décline en article de blog (ou l’inverse : un article qui se transforme en newsletter). Avec un cap de un email par semaine, je me force donc à publier au moins un article par semaine. C’est un rythme minimum que je recommande vraiment à tous les blogueurs professionnels. 

Bref, vous le voyez il n’y a pas réellement de règle concernant la fréquence d’envoi d’une newsletter. Je vous conseille de le faire en fonction de vos envies et de ce que vous vous sentez capable de produire. 

Ceci dit, mon conseil est de ne pas aller sous un envoi par semaine. En tout cas, ça a super bien fonctionné pour moi ! 

2 exemples de newsletters avec un logiciel emailing

J’ai décidé de vous présenter deux exemples de newsletters que je connais bien, puisque ce sont celles que j’écris. 

Landing page : la page de capture des emails 

On commence donc avec les deux landing pages pour ces lettres : 

Comment agrandir sa liste email
Captures d'écran des landing pages des newsletters de Connect The Dots (https://connectthedots.fr/newsletter) et Business Bacon (https://businessbacon.fr/newsletter/)

Là, je préfère aller au plus simple. Montrez clairement à vos lecteurs ce qu’ils vont tirer de vos newsletters… et surtout évitez les « inscrivez-vous à ma newsletter pour qu’on puisse garder contact ». 

Personne ne veut garder contact avec vous (désolé). Tout le monde est là dans un but égoïste. Montrez leur comment vous allez les aider à répondre à leur problème. 

Faites également des formulaires rapides à répondre. Un email et un prénom suffisent a priori, comme dans cette newsletter exemple.

Le contenu de la newsletter exemple

Et voici maintenant les deux contenus de mes emails.

Newsletter exemple
Captures d'écran des newsletters de Connect The Dots (gauche) et Business Bacon (droite)

Sans surprise, les mises en page sont assez similaires. Si quelque chose marche, pourquoi ne pas le reproduire ? 

Vous remarquerez également que je n’utilise pas de template que beaucoup aiment pour rédiger une newsletter professionnelle. 

En fait, je trouve qu’ils ne collent pas avec l’idée de diffuser le contenu complet dans l’email. Ils sont plutôt faits pour intégrer plein de liens vers différents articles, et ce n’est pas du tout ma vision. 

Et en plus, je reste persuadé que le blog doit être quelque chose de personnel. La personne incarne son blog. On est des humains, pas des entreprises (même si, techniquement, je suis une entreprise). Du coup, je préfère un email écrit « normalement » qui donne ce côté plus intime.

Comment faire une newsletter ? 

Maintenant que vous êtes au point sur votre stratégie d’email marketing, il est temps de commencer à faire une newsletter !

Quel logiciel d’email marketing utiliser ?

J’ai commencé par utiliser MailChimp car c’est un mastodonte du milieu. Cependant, je ne l’ai pas trop aimé. À la place, je vous recommande vraiment Systeme IO qui est, à mon sens, le meilleur du marché pour débuter ! Et en plus, c’est en français.

J’aime beaucoup ce qu’ils font et je ne m’en cache pas. J’ai même rédigé un article complet avec mon avis sur Systeme IO.

Bref, rendez-vous sur leur page d’accueil et créez-vous un compte en quelques clics. Je vous recommande leur offre « StartUp » à 27€/mois car elle vous permettra d’utiliser pas mal d’outils pour la segmentation de votre mailing list. 

Cependant, si vous souhaitez « juste » faire des envois de mails sans segmenter, l’offre gratuite suffira. 

Choisir le design de sa newsletter : attention aux templates !

Une fois que c’est fait, allez dans Emails > Newsletters > Créer une newsletter.

Exemple newsletter System IO
Création d'une nouvelle newsletter sur Systeme IO

Une fenêtre de paramètres va apparaître. Voici ce que vous devez remplir : 

  1. Il s’agit du titre de votre email. Vous pourrez le modifier plus tard si vous n’êtes pas inspiré pour le moment
  2. Le nom d’expéditeur avec lequel votre newsletter va être envoyée. Je vous recommande de mettre toujours votre prénom et nom (et pas « Paul de Business Bacon » par exemple). Encore une fois, avec un blog il faut jouer sur la carte de l’humain. Et a priori vous avez un prénom ET un nom de famille. 
  3. Normalement vous ne pourrez pas modifier l’adresse d’envoi (c’est celle de votre compte Système IO).
  4. Là, vous avez le choix pour le design de votre newsletter. Je vous recommande de cocher « éditeur classique » qui permet d’écrire un email « normal ». Si vous voulez utiliser des templates pour une newsletter professionnelle, sélectionnez « éditeur visuel ». 
Paramétrer l'envoi d'une newsletter
Paramètres de la newsletter sur Systeme IO

Quand tout est prêt, cliquez sur « Créer ». 

Rédiger une newsletter exemple sur Systeme IO

Vous voilà maintenant dans le menu d’édition de votre newsletter. C’est depuis ici que vous allez pouvoir rédiger le corps de votre email en respectant votre ligne éditoriale (et modifier le titre si besoin). 

Quand vous serez satisfait de ce que vous avez écrit, je vous recommande de cliquer sur « Enregistrer et envoyer un email test » tout en haut. 

Préparer l’envoi d’une newsletter exemple

Sur le menu de droite, vous pouvez choisir qui va recevoir votre newsletter (en fonction de différents tags).

Cette segmentation n’est possible que si vous avez pris l’option à 27€/mois. Dans le cas contraire, tous vos abonnés recevront l’email.

Il ne vous reste plus qu’à passer à l’étape suivante pour choisir si vous souhaitez l’envoyer maintenant ou à un moment précis. 

Quelques conseils pour augmenter sa délivrabilité et son taux d’ouverture et ne pas tomber en spam

Le pire ennemi d’une newsletter exemple, c’est de tomber dans les spams du destinataire. Pour y remédier, on dit qu’on travaille la délivrabilité de son email. 

Voici quelques astuces qui devraient vous aider : 

  • N’inscrivez personne « de force » à votre liste email. Sinon, vous risquez d’avoir des signalements de spams (des personnes qui se désabonnent et qui signalent vos emails). *
  • Faites régulièrement du ménage parmi vos abonnés et la liste de contacts. De mon côté, je supprime toutes les personnes qui n’ont pas ouvert mes emails depuis plus d’un mois.
  • Invitez vos lecteurs à vous enregistrer dans leurs contacts pour que Gmail et autres messageries comprennent que vous êtes une personne « désirable ».
  • Demandez des réponses par email pour signaler que vous méritez d’arriver dans la boîte de réception des abonnés. 

 

* D’un point de vue légal (avec le RGPD notamment), vous ne pouvez pas inscrire « de force » un particulier. Par contre, vous pouvez inscrire un professionnel (sur son adresse email professionnelle) sans son autorisation car c’est considéré comme de la prospection. Dans tous les cas par contre, vous êtes obligé d’intégrer un lien de désinscription sur chaque email. Si vous utilisez Systeme IO pour votre newsletter exemple, ce lien sera mis en place automatiquement. 

Leave a Comment