Comment devenir digital nomad en 3 étapes ?

Ecrit par Paul Dugué

Publié le

Recevez mes +20 outils de blogging gratuits

Bienvenue dans cet article dans lequel vous allez voir les 3 étapes à mettre en place pour devenir digital nomad cette année :

  1. Choisir la voie professionnelle qui vous plaît et qui est faisable en nomadisme digital 
  2. Préparer votre vie sédentaire à devenir nomade
  3. Définir votre premier lieu de vie dans le monde, le début de votre aventure à parcourir le globe.
Comment devenir digital nomad

Prêt ? C’est parti !

Définition : c’est quoi un nomade digital

Définition nomade digital

Un nomade digital est une personne qui utilise les technologies de l’information et de la communication pour effectuer son travail, et ce, de façon totalement nomade ou itinérante. 

Ce mode de vie leur permet de voyager et de vivre dans différents endroits tout en ayant une activité professionnelle. 

Souvent, cela implique le télétravail ou la gestion d’une entreprise en ligne qui peut être opérée de n’importe où dans le monde, tant qu’une connexion Internet est disponible. 

Les nomades digitaux valorisent la liberté et la flexibilité, cherchant à équilibrer travail et exploration du monde.

Étape 1 : choisir un métier pour vivre du nomadisme digital

Commençons tout de suite par choisir un métier qui est réalisable pour vivre du nomadisme digital. Car vous verrez que ce n’est pas possible pour tout le monde (malheureusement). Cela peut d’ailleurs être l’occasion de trouver sa voie professionnelle.

Les types de métiers pour nomades digitaux

Si vous savez déjà que c’est bon pour vous, n’hésitez pas à passer directement à l’étape 2. 

Travailler en remote 

La première option consiste à travailler « en remote ». C’est du jargon pour dire « travailler à distance », en télétravail 100% du temps. 

Certains employeurs offrent cette possibilité – et c’est parfois la plus simple à mettre en place. Si vous n’êtes pas confortable avec l’entrepreneuriat, c’est l’option vers laquelle vous devrez vous tourner. 

Votre patron ne vous laisse pas travailler en remote ? À ce moment-là, il va falloir penser à changer de job pour en trouver un autre dans lequel c’est possible ! 

Attention cependant, validez bien que, même si vous avez la possibilité de télétravailler tous les jours, vous n’êtes pas obligé de maintenir certains horaires fixes. 

Par exemple, un métier de commercial par téléphone peut s’exercer en remote (vous n’avez pas besoin d’être au bureau pour téléphoner). Par contre, vous avez besoin d’être sur le même fuseau horaire que vos clients. Si vous êtes à l’autre bout du monde, vous allez avoir du mal à réaliser vos appels. 

Une rapide recherche sur Indeed permet de se rendre compte qu’on trouve certaines offres d’emploi (avec la mention « télétravail ») qui pourraient correspondre à une personne qui souhaite devenir digital nomad.

Offres d'emploi en remote

Devenir freelance

La seconde option consiste à devenir freelance sur un métier que l’on peut faire à distance, et vendre vos services de n’importe où dans le monde. Je pense par exemple à des graphistes, conseillers, coachs, etc. 

Sur Fiverr (avis) on trouve énormément d’offres de freelances pour à peu près tout. Si ça se trouve, ils vivent tous à des endroits différents du monde. Ce n’est pas important pour le client, puisque les échanges se font à distance. 

Exemples de freelances sur Fiverr

Si vous choisissez de devenir freelance, vous devrez à ce moment-là : 

  1. Définir le métier de freelance vers lequel vous souhaitez vous orienter (selon vos compétences) ;
  2. Créer votre statut juridique (je recommande de créer une micro-entreprise si vous êtes actuellement en France) ;
  3. Vous inscrire sur différentes plateformes (j’ai parlé de Fiverr plus haut, mais il y en a beaucoup d’autres plus ou moins spécialisées).

Créer un business web

Enfin, la dernière option pour devenir nomade digital consiste à créer une entreprise web. Il y a plusieurs business model au sein des entreprises web (le dropshipping, l’affiliation, etc.). Celui que je vous recommande est de créer un blog rentable. C’est celui qui va prendre un peu plus de temps que les autres à mettre en place, mais une fois que tout roule vous aurez des revenus quasiment assurés tous les mois.

En effet, le blogging est stable dans le temps, et gagner de l’argent avec un blog est assez facile. Cela vous permettra d’être serein, tout en apportant une réelle valeur à vos clients. 

Et qui sait, pourquoi ne pas en profiter pour créer un blog voyage ?

Si vous vous orientez vers le business web, vous devrez encore une fois passer par la création d’une micro-entreprise.

ÉTAPE 2 : Préparer sa vie actuelle au changement vers une vie de digital nomade

Ça y est, vous avez trouvé le métier que vous allez exercer en tant que nomade digital. Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Comment est-ce qu’on se prépare à partir ? 

Se préparer à devenir digital nomad

Préparer son logement

Votre première mission (si vous l’acceptez) sera de préparer votre logement. Je recommande, dans la mesure du possible, de mettre votre logement actuel en sous-location. Cela vous assurera ainsi un second flux constant d’argent qui arrive sur votre compte. 

En effet, partir en voyage toute l’année c’est bien, mais vous multipliez les chances qu’il vous arrive un pépin. Et si vous êtes en galère à l’autre bout du monde, vous serez bien content d’avoir un peu d’argent de côté.

Préparez donc votre logement : faites du tri, rangez-le, et préparez vos affaires. Prenez vraiment le strict minimum pour voyager avec vous. Si besoin, vous pourrez acheter des choses en route. 

Faire un budget 

Passons maintenant à la partie qui fâche : créer un budget pour sa vie nomade. Oui, bouger tout le temps va vous coûter de l’argent. 

Voici un tableau qui récapitule les coûts sur lesquels vous devriez être au point.

Revenus mensuelsNotez combien vous pensez gagner chaque mois. Si vous faites un travail en remote votre salaire ne va pas trop varier donc cela sera plus simple. Si vous êtes indépendant, c’est une autre histoire. Attention : n’oubliez pas de prendre en compte que vous allez être payé en euro (a priori), et que selon l’endroit où vous résidez il faudra prendre en compte les taux de change qui peuvent fluctuer.
Dépenses fixesCela va être votre loyer, le budget nourriture, etc. N’oubliez pas d’inclure un forfait d’assurance qui sera légèrement plus élevé pour les nomades digitaux. Je vous invite à vous rapprocher de votre assurance actuelle pour cela.
Dépenses variablesLe gros des dépenses variables va être vos coûts de transport, et va donc dépendre de la régularité avec laquelle vous changez d’environnement.
Dépenses professionnellesMatériel informatique, logiciels, accès Internet, espace de coworking, et tout autre matériel nécessaire à votre travail.
Fonds d’urgenceComme je le disais plus haut, évitez de partir si vous ne vous êtes pas constitué un fonds d’urgence. On dit généralement qu’il faut avoir 3 à 6 mois d’avance pour subvenir à des éventuels besoins urgents ou avoir de la marge au cas où vous avez un problème avec vos rentrées d’argent. C’est à vous de voir ce que vous souhaitez prévoir. De mon côté, en tant que gros stressé, je prévois 6 mois minimum. 

Mettre son passeport à jour 

Enfin, mettez à jour votre passeport – ou du moins vérifiez qu’il n’expire pas dans quelques mois. Certains pays ne vous laisseront de toute façon pas entrer sur leur territoire si votre passeport expire dans les 6 prochains mois. 

Étape 3 : Définir son premier lieu de vie en tant que nomade digital

Devenir digital nomad ne veut pas dire passer sa vie à voyager et à être en vacances. Le nomade digital travaille comme tout le monde. Seulement il s’installe pour une période plus ou moins longue dans une ville, avant d’en changer. 

Commencez-donc par définir le premier lieu vers lequel vous allez aller pour débuter votre vie de nomade digital. Pour cela, voici une liste de 16 villes préférées des nomades digitaux : 

  • Lisbonne, Portugal : offre un équilibre parfait entre culture, climat doux et coût de la vie abordable.
  • Melbourne, Australie : connue pour sa scène artistique dynamique et sa qualité de vie élevée.
  • Chiang Mai, Thaïlande : appréciée pour son faible coût de la vie et sa communauté de nomades digitaux bien établie.
  • Canggu, Bali, Indonésie : prisée pour ses plages de surf et son ambiance décontractée.
  • Ubud, Bali, Indonésie : célèbre pour sa scène culturelle et spirituelle ainsi que pour ses paysages verdoyants.
  • Ho Chi Minh-Ville, Vietnam : offre une vie urbaine trépidante avec des coûts très accessibles.
  • Le Cap, Afrique du Sud : séduit par sa beauté naturelle et ses nombreuses activités de plein air.
  • Budapest, Hongrie : réputée pour ses bains thermaux, son architecture et son coût de la vie relativement bas.
  • Berlin, Allemagne : attire avec sa riche histoire, sa culture alternative et sa vie nocturne animée.
  • Barcelone, Espagne : offre un mélange unique de culture, d’architecture et de plages.
  • Las Palmas, Grande Canarie, Espagne : bénéficie d’un climat printanier toute l’année et d’une grande diversité de paysages.
  • Rio de Janeiro, Brésil : connu pour son carnaval emblématique, ses plages et son cadre de vie festif.
  • Medellín, Colombie : surnommée la « ville du printemps éternel » pour son climat agréable et sa transformation urbaine.
  • Santa Teresa, Costa Rica : paradis des surfeurs avec une conscience écologique forte et une vie simple.
  • Tulum, Mexique : combine des plages de carte postale avec une ambiance bohème chic.
  • Austin, Texas, États-Unis : connue pour sa scène musicale en direct, sa culture de la technologie et sa nourriture innovante.

Avantages et inconvénients à devenir digital nomad

Alors, prêt à devenir digital nomad ? Avant de décoller pour l’aventure, je voulais vous faire part des avantages et (surtout) de quelques inconvénients à avoir en tête pour partir sereinement. 

Vous êtes libre de voyager où vous voulez, quand vous voulez, sans attache

Déjà, le gros bon point d’être digital nomad est que l’on est libre de voyager où on veut et quand on veut. 

Vous n’avez pas d’attache à un endroit particulier. C’est la vraie liberté. 

On peut parfois se sentir seul, loin de chez soi

Le point négatif de ce sentiment de ne pas avoir d’attache, c’est que l’on peut parfois se sentir seul. Vous allez rencontrer du monde tout au long du chemin, mais ces rencontres sont généralement éphémères car vous allez rapidement déménager à l’autre bout du monde.

C’est difficile de se constituer un groupe d’amis de long terme lorsque l’on passe son temps à déménager. 

De plus, le sentiment de solitude peut parfois être exacerbé lorsque l’on se trouve loin de chez soi trop longtemps. 

Mon conseil : prévoyez des appels visio réguliers avec du monde, que ce soit vos amis rencontrés en voyage ou vos connaissances « à la maison ». De plus, n’hésitez pas à bousculer un peu vos plans et rejoindre certaines connaissances sur le globe. Cela peut faire du bien. 

Vous êtes dépendant de la connexion internet 

Enfin, vous allez être totalement dépendant de la qualité de votre connexion internet. Si vous restez dans une grande ville cela ne devrait pas trop poser de problème, mais vous aurez du mal à devenir digital nomad au fin fond de la jungle amazonienne par exemple. 

Vous êtes libre de partir où vous voulez, oui, mais à condition qu’il y ait internet. 

Photo of author
Article écrit par
Hello ! Sur Business Bacon, je vous donne de nombreux articles qui vont vous permettre d’apprendre le blogging. Ici, pas de blabla trop technique. Je suis juste un gars comme vous qui a 2-3 ans d’avance sur votre chemin à parcourir. Je n’ai pas le syndrome de l’expert qui oublie où sont les réelles difficultés au début.